Le charançon

Publié le 20 Mar 2017 - Catégorie : Environnement


Marche à suivre

Pour toute suspicion ou cas confirmé de palmier atteint de charançon rouge, la mairie adresse au Sral l’ensemble des coordonnées permettant que mon service adresse une notification de mesures administratives au propriétaire ou gestionnaire concerné. Pour ce faire, pour chaque signalement nous vous remercions de nous transmettre les éléments suivants :

  • nom et adresse postale complète du ou des propriétaires des palmiers,
  • adresse du ou des palmiers,
  • nombre et espèce des palmiers concernés,
  • référence cadastrale de la parcelle du ou des palmiers.

 

Informations utiles

Le lien suivant, sur le site de la Direction régionale de l’alimentation agriculture et forêt, contient l’ensemble des éléments concernant la gestion du charançon au niveau régional :http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/Le-Charancon-Rouge-du-Palmier-en

Vous trouverez notamment, dans la rubrique liste des personnes habilitées :

  • la liste des personnes enregistrées et habilitées à intervenir sur un foyer de charançon du palmier : il s’agit de la liste des personnes ayant suivi une formation charançon, formation indispensable pour intervenir sur un diagnostic, un assainissement, un abattage, une surveillance mensuelle dans les 200 m autour d’un foyer ou un traitement préventif dans les 100 m autour d’un foyer,
  • la liste des Entreprises prestataires de service habilitées à intervenir sur surveillance abattage assainissement traitements préventifs.

Cette liste regroupe les entreprises disposant de deux compétences (personnes formées au CRP et entreprises disposant d’un agrément à l’application de produits phytopharmaceutiques (PPP) en prestation de service (obligation réglementaire pour toute entreprise appliquant ces produits en prestation de service). Ces entreprises sont autorisées à réaliser toute étape de la surveillance ou gestion de ce ravageur.

Ces listes sont régulièrement mises à jour sur ce site, ajoutant les personnes nouvellement formées, les entreprises nouvellement agréées et celles ayant perdu leur agrément.

 

Traitements préventifs des palmiers

Pour information également, concernant l’arrêté ministériel du 21/07/10 modifié relatif à la lutte contre le CRP et notamment les traitements préventifs : ces traitements ne peuvent être réalisés que par des personnes formées, ceux à l’imidaclopride ou d’émamectine benzoate nécessitant en plus que l’entreprise dispose d’un agrément à l’application de produits phytopharmaceutiques en prestation de service) :

Le protocole de traitement préventif doit être l’une des trois stratégies suivantes pour les palmiers en plantation (pleine terre) :

PériodeStratégie 1 Stratégie 2 Stratégie 3
Du 1er mars au 30 juin5 applications d’une préparation de nématodes entomopathogènes espacées de 21 jours doivent être réalisées sur cette périodeOU4 applications de traitements insecticides espacées de 21 jours à 1 mois ou une alternance d’applications d’une préparation de nématodes entomopathogènes et de traitements insecticides espacées de 21 jours à 1 mois doivent être réalisées sur cette périodeOU1 application par injection de benzoate d’émamectine autorisée pour usage. traitement réalisé une fois par an en période printanière du 1er mars au 15 novembre. Application faite par 2 à 4 trous disposés en hélice autour du stipe (profondeur 15 à 30 cm mais ne représentant pas plus de 1/3 du diamètre du stipe) recevant 50 ml de produit pur sont répartis équitablement dans les différents trous.
Du 1er juillet au 31 août2 applications de traitements insecticides espacées de 21 jours à 1 mois doivent être réalisées sur cette période.Aucune application de traitement ne sera effectuée sur cette période.
Du 1er septembre au 15 novembre5 applications d’une préparation de nématodes entomopathogènes espacées de 21 jours doivent être réalisées sur cette période4 applications de traitements insecticides espacées de 21 jours à 1 mois ou une alternance d’applications d’une préparation de nématodes entomopathogènes et de traitements insecticides espacées de 21 jours à 1 mois doivent être réalisées sur cette période.